Eurozapping : la colère d’Erdogan, un camp de migrants part en fumée en Bosnie

Comme chaque soir, la rédaction du 23h de franceinfo fait un tour de l'actualité européenne. C'est l'Eurozapping du mardi 23 décembre.

franceinfo

Recep Tayyip Erdoğan, le président de la Turquie, a fait part de sa vive colère devant les parlementaires turcs. En cause, l’arrêté de la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) qui a demandé la libération de Selahattin Demirtaş, leader kurde et ancien co-président du Parti du peuple. Il a été condamné pour terrorisme et risque jusqu’à 142 années de prison.

20 000 morts depuis 2014 en Méditerranée

En Bosnie, un camp de migrants a complètement brûlé. Environ 1 300 personnes vivaient dedans, la plupart étant des réfugiés venant d’Afghanistan. Ils ont tout perdu. "On n’a plus de camp, plus de chaussures, plus de sac de couchage, je ne sais pas où aller", déplore l’un d’eux. Ailleurs, en Espagne, ce sont une cinquantaine de migrants qui ont été secourus au large des Îles Canaries. Depuis 2014, il y a eu près de 20 000 morts en Méditerranée. Enfin, en Russie, un artiste sillonne les hôpitaux pour remonter le moral des patients atteints du Covid-19.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président turc Recep Tayyip Erdogan prononce un discours à Ankara, le 3 novembre 2020.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan prononce un discours à Ankara, le 3 novembre 2020. (ADEM ALTAN / AFP)