Espagne : une trentaine de migrants portés disparus après avoir tenté la traversée vers les Canaries

Trente-deux personnes de la même embarcation ont été secourues dans l'Atlantique par les sauveteurs espagnols, au large de l'île de Fuerteventura. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une secouriste aide un migrant dans le port d'Arguineguin, dans les Canaries (Espagne), le 26 août 2021. (EUROPA PRESS NEWS / EUROPA PRESS / GETTY IMAGES)

Environ 30 migrants originaires d'Afrique sub-saharienne ont disparu dans la traversée vers l'archipel espagnol des Canaries tandis que plus de 30 autres ont été secourus, ont fait savoir mardi 31 août les autorités. Les sauveteurs espagnols ont secouru 32 migrants à l'aube, au large de l'île de Fuerteventura, dans l'Atlantique. 

Mais selon les témoignages des survivants, environ 60 personnes avaient initialement pris place à bord de l'embarcation. Contactée par l'AFP, l'ONG Caminando Fronteras, qui surveille les flux de migrants et reçoit leurs appels à l'aide, a précisé que deux bateaux avaient été portés disparus, l'un transportant 42 personnes et l'autre 59.

Augmentation des arrivées aux Canaries

La semaine dernière, une dizaine de migrants avaient disparu au large des Canaries et trois cadavres de femmes avaient été localisés quelques heures plus tard dans la même zone, à l'est de l'île de Lanzarote. Et le 19 août, une migrante avait été secourue au large de l'archipel alors qu'elle se trouvait sur un zodiac retourné à côté de deux cadavres et avait affirmé qu'elle voyageait avec une quarantaine de personnes, probablement mortes.

Les arrivées de migrants aux Canaries, à l'issue d'une traversée de cette partie de l'Atlantique située entre le Maroc et l'archipel espagnol, ont connu une augmentation spectaculaire depuis la fin 2019. En 2020, année record depuis 2006, 23 023 migrants ont atteint les Canaries, soit huit fois plus que l'année précédente, selon le ministère espagnol de l'Intérieur. Mais cette traversée, d'une centaine de kilomètres au minimum, est particulièrement dangereuse.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), au moins 428 personnes ont perdu la vie durant cette traversée du 1er janvier au 20 août, soit 102 de plus que sur la même période l'an dernier. Mais selon des données compilées par Caminando Fronteras sur la base des témoignages de migrants, au moins 1 922 personnes ont disparu en mer sur les six premiers mois de 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.