EN IMAGES. La Slovénie débordée par l'afflux de réfugiés

Ce petit pays de l'espace Schengen n'exclut pas la construction d'une clôture anti-migrants si l'Union européenne ne lui apporte pas un soutien suffisant.

Un fleuve humain sur une route slovène. Les images ont fait le tour des télévisions européennes. Se voyant barrer l'accès à l'Allemagne par la Hongrie, des milliers de migrants essaient désormais d'accéder au nord de l'Europe par la Slovénie. Plus de 47 000 d'entre eux sont entrés dans ce petit pays de deux millions d'habitants et de 20 000 km² depuis le 17 octobre, à la suite de la fermeture par la Hongrie de sa frontière avec la Croatie. 

La Slovénie, qui appartient à l'espace Schengen, menace de construire une clôture anti-migrants si l'Union européenne ne lui apporte pas un soutien suffisant. Ljubjana espère obtenir, lors d'un mini-sommet européen, dimanche 25 octobre à Bruxelles (Belgique), une aide financière de 140 millions d'euros ainsi qu'une assistance logistique et humaine pour faire face à l'afflux des réfugiés. Un afflux que les agences de presse ont beaucoup photographié, ces dernières semaines. Voici quelques-unes des images les plus marquantes.

111
Vendredi 16 octobre, la Hongrie ferme sa frontière avec la Croatie. Résultat : les migrants se dirigent vers la Slovénie pour gagner, via l'Autriche, l'Allemagne, le pays où la plupart veulent émigrer. Les réfugiés arrivant de Croatie attendent ici les bus à la frontière slovéno-croate, le 22 octobre 2015 à Zavrc. RENE GOMOLJ / AFP
211
Un millier de migrants sont accompagnés par la police slovène à partir de la frontière avec la Croatie, le 22 octobre 2015. Ce même jour, le Parlement slovène étend les pouvoirs de l'armée afin qu'elle puisse prêter main forte à la police dans la surveillance des frontières tandis qu'est envisagé le rappel de policiers à la retraite. STRINGER / AFP
311
Toujours escorté par la police, des réfugiés atteignent Brezice, en Slovénie, le 20 octobre 2015. SRDJAN ZIVULOVIC / REUTERS
411
La route se poursuit vers Dobova, en Slovénie, pour cet homme portant sa petite fille. ? SRDJAN ZIVULOVIC / REUTERS
511
La longueur de la colonne de migrants donne une idée de l'ampleur de l'exode. Le gouvernement slovène a déclaré que le coût de la prise en charge des réfugiés s'élevait quotidiennement à 770 000 euros pour son pays. SRDJAN ZIVULOVIC / REUTERS
611
Les migrants font une pause lors de cette marche pour traverser la Slovénie. SRDJAN ZIVULOVIC / REUTERS
711
Début de panique dans la foule alors que la police se sert d'un spray poivré pour disperser les réfugiés qui tentent de briser le cordon de police près de la frontière autrichienne à Sentij, en Slovénie, le 20 octobre 2015. LEONHARD FOEGER / REUTERS
811
Un policier slovène aide un enfant à se relever, toujours à proximité de la frontière autrichienne. LEONHARD FOEGER / REUTERS / X00360
911
Un autre officier de police protège une petite fille des mouvements de foule, à Sentij, à la frontière avec l'Autriche. La moitié des réfugiés syriens sont des enfants, selon le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU. LEONHARD FOEGER / REUTERS
1011
Le passage tant attendu de la frontière entre la Slovénie et l'Autriche d'un groupe de migrants. Plus de 12 600 migrants sont arrivés en Slovénie en 24 heures, selon la police. Un record qui surpasse même celui atteint en Hongrie au plus fort de la crise en septembre. LEONHARD FOEGER / REUTERS / X00360
1111
Migrants et réfugiés attendent d'embarquer à bord d'un bus alors qu'ils viennent de franchir la frontière entre la Slovénie et l'Autriche, le 22 octobre 2015. RENE GOMOLJ / AFP