Emmanuel Macron en visite à Calais : quels choix sur l'immigration ?

Ce mardi 16 janvier au matin, Emmanuel Macron s'est déplacé avec quatre ministres à Calais (Pas-de-Calais), ville symbole de la crise des migrants.

Voir la vidéo
FRANCE 2

L'image se veut positive : Emmanuel Macron se fait photographier avec des demandeurs d'asile ce mardi 16 janvier, comme pour atténuer le durcissement de sa politique migratoire. Première étape de sa visite : un centre d'accueil. La conversation se déroule en Anglais. Ces migrants disent venir du Soudan. Ils ont mis deux ans pour arriver en France. "Je viens du sud Soudan, il y a la guerre là-bas. Vous voyez les cicatrices sur ma tête, vous voyez ma jambe ? Les gens meurent là-bas", lui explique l'un d'entre eux. Ces étrangers sont éligibles au droit d'asile. Mieux les accueillir, c'est le volet humain souhaité dans la loi asile-immigration.

"Des gendarmes m'ont empêché de récupérer des bâches et des duvets"

Mais Emmanuel Macron veut aussi plus d'efficacité, accélérer les reconduites aux frontières des autres migrants. À Calais (Pas-de-Calais), où on démantèle régulièrement les campements, certaines associations dénoncent justement cette répression accrue. "Je peux le certifier, des gendarmes m'ont empêché de récupérer des bâches et des duvets qui appartenaient à notre association, ce n'est pas acceptable, ces faits doivent être condamnés !", s'insurge Vincent de Coninck, du Secours catholique du Pas-de-Calais. Emmanuel Macron à Calais, ou comment tenir l'équilibre entre humanité et fermeté sur l'immigration...

Le JT
Les autres sujets du JT
macron calais
macron calais (FRANCE 2)