Crise des migrants : les Républicains cherchent des solutions

Nicolas Sarkozy a pris la parole au siège des Républicains. Les autres ténors du parti étaient absents. Guillaume Daret fait le point pour France 2.

FRANCE 2

Les Républicains organisent, ce mercredi 16 septembre, une demi-journée de travail pour parvenir à un consensus. Les militants peuvent s'exprimer par internet sur certaines propositions concrètes. "Les adhérents pourront voter à partir de ce soir et pendant 48 heures", souligne, en direct du siège du parti, Guillaume Daret.

"Nicolas Sarkozy essaie de faire l'union autour de lui, autour de ses propositions sur ce thème. Une façon de prendre un temps d'avance par rapport à ses rivaux dans la perspective de la primaire à droite." Il a redit sa volonté de développer le statut de réfugié de guerre et de supprimer l'aide médicale d'État.

"Le pouvoir en place ne contrôle plus rien"

Nicolas Sarkozy s'est aussi montré très dur avec François Hollande et le gouvernement : "On a le sentiment, qui est en train de se transformer en certitude, que le pouvoir en place a perdu toute maîtrise des événements et ne contrôle plus rien", a-t-il déclaré.

Signe fort, ses rivaux n'étaient pas présents ce matin. Une manière de dire qu'ils ne s'engagent pas dans ces propositions et qu'ils feront les leurs le moment venu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy lors d\'un discours sur la crise des réfugiés au Touquet (Pas-de-Calais), le 12 septembre 2015.
Nicolas Sarkozy lors d'un discours sur la crise des réfugiés au Touquet (Pas-de-Calais), le 12 septembre 2015. (FRANCOIS PAULETTO / AFP)