Vidéo Crise migratoire en Biélorussie : ce polonais accueille les migrants en détresse

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Article rédigé par

Un drame humain a lieu à quelques pas de chez lui : des milliers de migrants sont bloqués dans le froid à la frontière polono-biélorusse. Au moins huit sont morts après l'avoir passée. Alors Kamil fait briller une lumière verte dans la nuit pour leur indiquer qu'il peut les aider...

Des milliers de migrants bloqués en Biélorussie à la frontière et qui tentent de traverser pour pouvoir s'installer en Europe... Le pays traverse actuellement une crise migratoire. Pour faire face, en Pologne, il y a Kamil qui tente d'accueillir les migrants qui ont réussi à passer la frontière. Souvent, ils se retrouvent dans des conditions extrêmement difficiles et totalement démunis : ils n'ont pas de quoi se nourrir, ils n'ont pas de quoi se réchauffer. Déjà huit sont décédés sur le territoire Polonais. "Ils ne sont pas préparés pour ce genre de météo, contrairement à nous, et ils ont froid chaque nuit, ils sont donc gelés en permanence. Donc même si les températures sont au-delà de 0, ils sont dans de très mauvaises conditions", explique Kamil Syller, avocat et habitant de Werstok.

"On voudrait faciliter leur route vers une vie meilleure"

On est à Werstok, un tout petit village à quelques minutes de la frontière biélorusse, et certains habitants ont décidé de mettre une lumière verte à leur porche. Cela indique aux migrants qui sont dans les forêts et qui sont en nécessité absolue, qu'ils peuvent venir dans ces maisons, trouver à manger, trouver de quoi se réchauffer, charger leur téléphone, etc. "Ils ont tellement peur qu'ils ne veulent pas être vus. C'est un tel niveau de peur qu'ils préfèrent rester dans la forêt à attendre, je ne sais pas, la mort. Ils ont besoin d'un signal, un signal lumineux, qui est visible la nuit, car ils se déplacent pendant la nuit, donc on met un signal vert, qui est la couleur de l'aide", développe Kamil.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.