Migrants bloqués à la frontière polonaise : bientôt un nouveau mur à l'Est

Publié Mis à jour
Migrants bloqués à la frontière : bientôt un nouveau mur à l'Est
FRANCE 2
Article rédigé par
M.de Chalvron, S.Guignon, M.Bitton - France 2
France Télévisions

La Pologne annonce, lundi 15 novembre, qu'elle construira un mur en décembre à la frontière biélorusse. Plus de 3 000 migrants s'y sont massés dans l'espoir de rejoindre l'Europe. 

Toute la journée du lundi 15 novembre, un face-à-face tendu a eu lieu entre des migrants et les forces de l'ordre polonaises. Une rumeur aurait poussé les personnes à investir le poste-frontière, dans la région de Grodno (Biélorussie) : la mise en place d'un corridor, pour une évacuation vers l'Allemagne. Entre 3 000 et 4 000 personnes, parmi lesquelles des dizaines d'enfants, sont toujours bloquées par les soldats polonais. "Nous sommes prêts comme de coutume à mettre tout le monde dans des avions. […] Mais ces gens, je dois dire, sont très têtus, personne ne veut rentrer", a déclaré lundi 15 novembre le président biélorusse, Alexandre Loukachenko.

La Pologne construira un mur pour plus 350 millions d'euros

À Bruxelles (Belgique), l'Union européenne a décidé de nouvelles sanctions contre des personnes et des entités biélorusses, qui seront précisées dans les prochains jours. Dans le viseur notamment, des compagnies aériennes qui ont transporté les migrants en Biélorussie. Elles auraient pris les devants en suspendant les liaisons aériennes entre les différentes villes de provenance au Moyen-Orient et Minsk, en Biélorussie. De son côté, la Pologne a annoncé qu'elle commencerait début décembre à construire un mur le long de sa frontière avec la Biélorussie, sur plus de 180 km et pour plus de 350 millions d'euros. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.