Budapest : les migrants manifestent devant la gare

Face à l'afflux de migrants qui veulent partir vers l'Allemagne ou l'Autriche, la gare internationale de Budapest a été fermée. Mercredi matin, les réfugiés ont manifesté pour demander le déblocage du trafic.

FRANCE 2

En Hongrie, le gouvernement a affrété des trains afin que les migrants quittent le pays et puissent se rendre en Autriche ou en Allemagne. Mais l'appel d'air est si fort que la gare internationale a dû être fermée et, depuis, les migrants errent dans le secteur. Ce mercredi 2 septembre, ils ont manifesté pour demander le déblocage du trafic. "On a soif, on a faim, on est en colère. Vous savez, c'est vraiment très dur", décrit un migrant.

Des Hongrois partagés

Rapidement, le parvis de la gare s'est transformé en un camp de réfugiés à ciel ouvert. Les Hongrois peuvent accéder à la gare. Ils ont du mal à choisir entre la fermeté affichée du pays et les appels à l'aide des migrants. "Je comprends que beaucoup de personnes essayent de rejoindre l'Allemagne pour une vie meilleure. Mais je suis aussi préoccupée pour nous. Ce n'est pas à la Hongrie mais à l'Europe de résoudre cette question", affirme une habitante.

En direct de la gare pour France 2, Mathieu Boisseau précise que "les migrants promettent de rester autant qu'il le faudra, le temps que la gare réouvre".

Le JT
Les autres sujets du JT
La police antiémeute face aux migrants de la gare de Budapest le 1er septembre 2015.
La police antiémeute face aux migrants de la gare de Budapest le 1er septembre 2015. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)