Meurtre d'une journaliste suédoise : le propriétaire du sous-marin renvoyé devant la justice

Peter Madsen sera jugé pour meurtre, atteinte à l'intégrité d'un cadavre et agression sexuelle. Le parquet danois entend requérir la réclusion criminelle à perpétuité, après la mort de Kim Wall.

Le sous-marin \"UC3 Nautilus\" de l\'inventeur danois Peter Madsen, à bord duquel la journaliste suédoise Kim Wall avait embarqué, le 11 septembre 2017 à Copenhague (Danemark).
Le sous-marin "UC3 Nautilus" de l'inventeur danois Peter Madsen, à bord duquel la journaliste suédoise Kim Wall avait embarqué, le 11 septembre 2017 à Copenhague (Danemark). (MADS CLAUS RASMUSSEN / SCANPIX DENMARK / AFP)

L'inventeur danois Peter Madsen va être renvoyé devant un tribunal pour le meurtre de la journaliste suédoise Kim Wall à bord de son sous-marin, en août 2017, au large du Danemark. Le parquet à Copenhague l'a annoncé, mardi 16 janvier.

Arrêté et écroué peu après la disparition de la jeune journaliste dans des circonstances troubles, Peter Madsen a, depuis, avoué avoir démembré et jeté son corps à la mer. Mais il a démenti l'avoir tuée intentionnellement.

Réclusion criminelle à perpétuité

L'autopsie n'a pas permis de déterminer les causes de la mort de Kim Wall, dont le corps décapité, démembré, mutilé et lesté a été retrouvé à plusieurs endroits dans la baie de Koege séparant le Danemark de la Suède.

Peter Madsen sera jugé à partir du 8 mars pour meurtre, atteinte à l'intégrité d'un cadavre et agression sexuelle. Le parquet danois entend requérir la réclusion criminelle à perpétuité.