Belgique : l'état d'alerte va-t-il être levé à Bruxelles ?

Ce lundi 23 novembre, cela fait trois jours que la capitale belge est en état d'alerte maximale en raison d'une forte menace d'attentat. France 2 fait le point.

FRANCE 2

Écoles, magasins et métros fermés. Ce lundi 23 novembre, la ville de Bruxelles en Belgique entame sa troisième journée en état d'alerte maximale à cause d'une forte menace d'attentat. Le journaliste de France 2 , Valéry Lerouge fait le point. Ce lundi après-midi, une décision devrait être annoncée sur la poursuite de cet état d'alerte. "Les experts en sécurité du royaume sont réunis en ce moment même. À 16h30, ce sont les bourgmestres, les maires des communes qui composent Bruxelles qui se réuniront. Dans la foulée, ils annonceront s'ils prolongent ou non ces mesures totalement inédites", explique Valéry Lerouge.

La traque

La décision politique est très compliquée à prendre. "La capitale ne veut pas continuer à vivre sans écoles, sans métros et sans commerces très longtemps. Il y a bien sur des enjeux économiques importants et en même temps c'est compliqué de dire aux gens reprenez le chemin de l'école, reprenez la vie normale comme si de rien n’était après trois jours de blocus. A priori aucun des hommes qui étaient soupçonnés de vouloir commettre des attentats ce week-end à Bruxelles n'a été interpellé. En tout cas pas le principal suspect Salah Abdeslam, toujours en fuite depuis 10 jours", souligne le journaliste.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier et des militaires patrouillent dans les rues de Bruxelles (Belgique), le 22 novembre 2015. 
Un policier et des militaires patrouillent dans les rues de Bruxelles (Belgique), le 22 novembre 2015.  (OCTAVIAN CARARE / MAXPPP)