Washington accuse la Russie de continuer à déployer des armes lourdes en Ukraine

Le cessez-le-feu signé jeudi à Minsk doit entrer en vigueur dans la nuit de samedi à dimanche. En attendant, sur place, les séparatistes pro-russes continuent de se renforcer. 

Un lanceur de missiles appartenant aux séparatistes pro-Russes, le 9 février 2015, dans l\'est de l\'Ukraine.
Un lanceur de missiles appartenant aux séparatistes pro-Russes, le 9 février 2015, dans l'est de l'Ukraine. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu entre l'Ukraine et les séparatistes, les grandes manœuvres se poursuivent sur le terrain. Les Etats-Unis accusent la Russie, vendredi 13 février, de continuer à déployer des armes lourdes dans l'est de l'Ukraine.

"Des chars et des systèmes de missiles supplémentaires"

"Nous sommes très préoccupés par la poursuite des combats (...) et par les informations concernant des chars et des systèmes de missiles supplémentaires venus ces derniers jours de l'autre côté de la frontière, de Russie", a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki.

"L'armée russe a déployé une importante quantité de [pièces] d'artillerie et de lance-roquettes multiples (...) Nous sommes sûrs qu'il s'agit de systèmes militaires russes, pas des séparatistes", a encore accusé Jennifer Psaki, en lisant un communiqué lors de son point de presse quotidien.

Washington demande aux Russes de se retirer

En outre, "des unités russes, le long de la frontière avec l'Ukraine, préparent la livraison d'équipements aux forces pro-russes qui combattent dans l'est de l'Ukraine. Ce n'est clairement pas dans l'esprit de l'accord de cette semaine" signé à Minsk entre la Russie, l'Ukraine, l'Allemagne et la France, selon la porte-parole.

Washington réclame le "retrait des armes lourdes de la zone du conflit" et demande à "la Russie de mettre fin à son soutien aux séparatistes et de retirer ses soldats et équipements militaires de l'est de l'Ukraine".

Le cessez-le-feu signé jeudi à Minsk (Biélorussie) en présence des présidents ukrainien, russe, français et de la chancelière allemande, doit entrer en vigueur dimanche matin à 0h00. Ce cessez-le-feu doit être suivi d'un retrait des armes lourdes. La feuille de route prévoit également la création d'une zone tampon élargie, passant de 30 kilomètres à 50 à 70 kilomètres autour de la ligne de front.