VIDEO. Ukraine : trêve fragile à Kiev

Manifestants et policiers antiémeutes se sont échangés cocktails molotov, pavés et grenades assourdissantes jusqu'à l'annonce d'une cessation des hostilités en fin de matinée.

AFP

Le calme après la tempête en Ukraine. Les affrontements à distance ont continué entre manifestants et policiers antiémeutes dans le centre de Kiev, jeudi 23 janvier au matin. Mais ils ont été moins intenses que les jours précédents. Les violences ont marqué une pause, en fin de matinée, à l'annonce d'un cessez-le-feu. 

De part et d'autres des barricades de sacs de gravats et de pneus enflammés, érigées en travers de la rue Grouchevski, les opposants au gouvernement et les forces de l'ordre se sont échangés cocktails molotov, pavés – lancés à la main ou projetés à l'aide d'un lance-pierre géant –, grenades assourdissantes et lacrymogènes. Et au-dessus de cette artère où se trouve le siège du gouvernement et le Parlement ukrainien, une épaisse fumée noire s'élèvait toujours.

Le leader de l'opposition Vitali Klitschko a appelé les manifestants à une trêve jusqu'en début de soirée. Il a aussi discuté avec des représentants de la police qui lui ont promis de la respecter. Les chefs de file de l'opposition doivent rencontrer dans l'après-midi le président Viktor Ianoukovitch pour négocier une sortie de crise. En attendant, opposants et forces de l'ordre campent sur leurs positions.

Un manifestant tire un pétard en direction des policiers anti-émeute à Kiev (Ukraine) le 22 janvier 2014.
Un manifestant tire un pétard en direction des policiers anti-émeute à Kiev (Ukraine) le 22 janvier 2014. (ANDREY STENIN / RIA NOVOSTI / AFP)