L'Ossétie du Sud, région séparatiste de Géorgie, va organiser un référendum sur son intégration à la Russie

En août 2008, Moscou avait attaqué le voisin géorgien, dont le gouvernement combattait des milices prorusses dans cette zone.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des blindés participent à un défilé militaire pour le 77e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, le 9 mai 2022 à Tskhinvali, dans la république autoproclamée d'Ossétie du Sud (Géorgie). (SPUTNIK / AFP)

L'annonce a été faite au 79e jour de l'invasion russe en Ukraine. Les autorités de la région séparatiste géorgienne prorusse d'Ossétie du Sud ont déclaré vendredi  13 mai vouloir organiser, le 17 juillet prochain, un référendum sur son intégration à la Russie.

L'Ossétie du Sud a été au centre de la guerre russo-géorgienne de 2008, à la suite de laquelle le Kremlin a reconnu son indépendance ainsi que celle d'une autre région séparatiste géorgienne, l'Abkhazie, et y a installé des bases militaires.

Les régions séparatistes ukrainiennes de Donetsk et de Louhansk, dont l'indépendance a également été reconnue par Moscou fin février, ont déjà fait part de leur intérêt pour une intégration à la Russie.

Un projet "inacceptable" pour la Géorgie

Les autorités géorgiennes ont par le passé déjà qualifié d'"inacceptable" le projet de l'Ossétie du Sud d'organiser un référendum sur son entrée dans la Fédération de Russie.

En août 2008, la Russie a attaqué la Géorgie, dont le gouvernement combattait des milices prorusses dans cette région, après qu'elles eurent bombardé des villages géorgiens.

Les combats ont pris fin au bout de cinq jours avec l'établissement d'un cessez-le-feu négocié par l'Union européenne, mais ont fait plus de 700 morts et provoqué le déplacement de dizaines de milliers de Géorgiens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.