"Un choix historique a été fait" : les référendums d'annexion en Ukraine vus par les médias russes

À Louhansk, Donetsk, Zaporijia et Kherson, territoires occupés par la Russie, le oui l'a emporté à plus de 90% selon les auorités locales. Des résultats largement célébrés par la télévision russe pro-Kremlin.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un électeur ukrainien dans un bureau de vote de Marioupol (Ukraine) lors du référendum d'annexion, mardi 27 septembre 2022. (STRINGER / AFP)

Au journal télévisé de la chaîne russe Channel One, mardi 27 septembre, un reporter décrit l'atmosphère après l'annonce des résultats des référendums d'annexion organisés dans les territoires ukrainiens occupés : "Une ambiance festive se fait sentir non seulement dans les bureaux de vote, mais aussi dans les rues de Louhansk. La ville est décorée de drapeaux russes. Certains habitants ont accroché eux-mêmes les drapeaux sur leurs balcons". 

À Louhansk, Donetsk, Zaporijjia et Kherson, sans surprise, les autorités locales font état d'une très large victoire du "oui". Des scores supérieurs à 90%, pour un vote qui a débuté vendredi dernier et que la communauté internationale juge illégitime.

Sur Channel One, une habitante de Louhansk témoigne : "Les attentes sont élevées. La vie changera pour le mieux quand nous aurons enfin un passeport russe, quand nous retournerons en Russie et que nous nous sentirons comme de vrais Russes, comme nous l'étions avant."

"Les États-Unis se préparent à l'armageddon nucléaire"

Même ligne pro-Kremlin sur la chaine publique Rossia 1. La présentatrice du célèbre talk show 60 minutes a même du mal à masquer son enthousiasme : "Un choix historique a été fait. Nous pouvons dire avec certitude que les anciennes régions de l'Ukraine ont été remises à Kyiv. Un dernier adieu et en même temps, l'Occident essaie de prouver que les référendums ne veulent rien dire. Ils craignent qu'après l'annonce des résultats des référendums, toutes les lois russes, y compris la doctrine nucléaire, soient étendues à tous ces territoires. L'Occident, au bord de la crise de nerfs. Et les États-Unis se préparent à l'armageddon nucléaire."

D'après les médias russes, Vladimir Poutine devrait prendre la parole vendredi. Certains évoquent un discours devant les parlementaires réunis au Kremlin comme en 2014 lors de l'annexion de la Crimée.

Les référendums d'annexion en Ukraine vus par les médias russes - le reportage de Gaële Joly
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.