Référendums d'annexion en Ukraine : les autorités prorusses revendiquent la victoire dans les quatre régions occupées

Les autorités d'occupation prorusses des régions de Zaporijjia, de Kherson, de Louhansk et de Donetsk ont annoncé mardi soir la victoire du "oui" lors des référendums d'annexion par la Russie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une habitante de Louhansk (Ukraine) dépose un bulletin dans une urne à l'occasion d'un référendum d'annexion, le 27 septembre 2022. (STRINGER / ANADOLU AGENCY / AFP)

Une annonce sans surprise. Les autorités d'occupation prorusses des régions de Zaporijjia, de Kherson, de Louhansk et de Donetsk (Ukraine) ont annoncé, mardi 27 septembre, que le "oui" l'avait emporté dans ces deux régions lors des référendums d'annexion organisés par la Russie. 

La commission électorale de la région de Zaporijjia a affirmé que 93,11% des électeurs avaient voté pour le rattachement à la Russie, après le dépouillement de 100% des bulletins de vote, tout en précisant qu'il s'agissait pour l'heure de résultats préliminaires. Pour sa part, l'administration d'occupation prorusse de la région de Kherson a affirmé sur Telegram que 87,05% des électeurs avaient dit "oui", après le dépouillement des 100% des bulletins de vote. 

La commission électorale de la région de Louhansk, citée par les agences russes Ria Novosti et Interfax, a affirmé que 98,42% des électeurs avaient voté pour le rattachement à la Russie, après le dépouillement de 100% des bulletins de vote. La commission électorale centrale de la République populaire de Donetsk (DNR) a affirmé que 99,23% des électeurs ont soutenu le rattachement de cette région à la Russie, à l'issue du dépouillement des 100% des bulletins de vote, selon les agences de presse russes.

Zelensky promet d'agir pour "protéger" le peuple ukrainien

Parlant à la presse russe, le chef de l'administration d'occupation de Kherson, Vladimir Saldo, revendiquait déjà la victoire en fin d'après-midi lors de ce vote organisé dans l'urgence sur cinq jours, malgré les bombardements et en présence des forces armées russes. "Il est déjà clair que la majorité écrasante des gens ont soutenu la sortie de l'Ukraine et l'union avec la Russie", a-t-il dit au sujet de la zone sous son contrôle.

Dès l'annonce des résultats d'un scrutin qu'il condamne, Volodymyr Zelensky a pris la parole pour s'en prendre à Moscou. "Nous agirons pour protéger notre peuple : à la fois dans la région de Kherson, dans celle de Zaporijjia, dans le Donbass (et aussi) dans les zones actuellement occupées de la région de Kharkiv et en Crimée", a déclaré le président ukrainien dans une vidéo postée sur Telegram.

De son côté, le ministre ukrainien des Affaires étrangères avait déjà balayé la valeur de ces votes. "Cela ne changera rien à notre politique, notre diplomatie et à nos actions sur le terrain militaire", a déclaré Dmytro Kouleba lors d'une conférence de presse à Kiev avec son homologue française, Catherine Colonna.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.