Ukraine : qui sont les hommes armés qui ont contrôlé deux aéroports de Crimée ?

Des commandos ont investi l'aéroport militaire de Sébastopol et celui de Simferopol, avant que les autorités ukrainiennes ne les reprennent. Leur appartenance et leurs motivations ne sont pas clairement établis.

Des hommes armés patrouillent autour de l\'aéroport de Simferopol, le 28 février 2014, en Crimée (Ukraine). 
Des hommes armés patrouillent autour de l'aéroport de Simferopol, le 28 février 2014, en Crimée (Ukraine).  (GENYA SAVILOV / AFP)

Ils ont investi les lieux en une nuit. Des hommes armés ont pris le contrôle, dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 février, de deux aéroports stratégiques en Crimée, dans le sud du pays. L'un, militaire, est situé à Sébastopol, l'autre, à Simferopol, la capitale de la région autonome de l'UkraineLes autorités ukrainiennes, qui ont réagi en accusant la Russie "d'invasion armée" et d'"occupation", ont affirmé avoir repris le contrôle des deux aéroports à la mi-journée.

Francetv info résume ce que l'on sait de ces hommes. 

A Sébastopol, des hommes de la "flotte russe"

Des "unités armées de la flotte russe bloquent" l'aéroport militaire de Belbek, proche de la ville de Sébastopol, a ainsi affirmé le ministre de l'Intérieur ukrainien par intérim, Arsen Avakov, sur sa page Facebook. De son côté, la flotte russe a démenti être impliquée dans cette prise de contrôle. 

Des soldats, identifiés comme russes par le ministre de l\'Intérieur ukrainien, bloquent une route allant à l\'aéroport de Sébastopol, le 28 février 2014 en Ukraine. 
Des soldats, identifiés comme russes par le ministre de l'Intérieur ukrainien, bloquent une route allant à l'aéroport de Sébastopol, le 28 février 2014 en Ukraine.  (VASILIY BATANOV / AFP)

Selon l'agence de presse Interfax, les soldats sont arrivés vêtus de casques et de gilets pare-balles, tandis que des véhicules blindés de transport de troupes ont pris position à proximité. Des sources militaires citées par l'agence ont expliqué que ce déploiement de forces à l'aéroport de Sébastopol, qui se situe à proximité de bases navales de la flotte russe en Ukraine, était justifié pour empêcher des "combattants" d'y atterrir.

A Simferopol, des hommes masqués non identifiés

A Simferopol, une centaine d'hommes armés a également pris le contrôle de l'aéroport. Selon Arnaud Comte, envoyé spécial de France 2 sur place, ces hommes "portant des cagoules" arboraient "du matériel de guerre dernier cri", dont des kalachnikovs. Impossible toutefois de les identifier. "Ils ne répondent pas lorsqu'on leur pose des questions", raconte Arnaud Comte. Aucun insigne ou drapeau ne figure sur leur uniforme, à l'exception d'écussons noirs. Mais le ministre de l'Intérieur ukrainien a affirmé qu'ils "ne dissimulent pas leur appartenance aux forces armées russes".

Sur Twitter, certains pointent les nombreuses similitudes entre l'uniforme porté par ces hommes armés et l'uniforme de l'armée russe (visible en cliquant ici). Toutefois, impossible d'en déduire qu'il s'agit de l'armée russe. "S'il est vrai que cet uniforme semble très inspiré par ceux de l'armée russe, il peut s'agir d'uniformes d'imitation que l'on peut acheter facilement dans le commerce", estime Alban Mikoczy, correspondant de France 2 à Moscou. Il souligne aussi que ces uniformes sont "proches de ceux portés par les forces armées kazakhes".

 

Un homme armé patrouille devant l\'aéroport Simferopol, en Crimée. 
Un homme armé patrouille devant l'aéroport Simferopol, en Crimée.  (VIKTOR DRACHEV / AFP)

"Au vu de leur sang-froid et de leur équipement, il semble évident qu'ils appartiennent à un groupe paramilitaire", poursuit Arnaud Comte, qui décrit des "hommes rompus" à ce genre d'opération. Ils sont "épaulés" et "protégés des caméras" par des hommes en civil, des pro-russes arborant la Croix de Saint-Georges, un insigne militaire russe, et affirmant appartenir à la "milice populaire de Crimée". 

ARNAUD COMTE - FRANCE 2