Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : le retrait de l'artillerie lourde remis en cause ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les deux camps devraient retirer leurs armes lourdes le 16 février à minuit. Mais cette perspective semble s'éloigner petit à petit.

Le cessez-le-feu se poursuit en Ukraine, plus de 24 heures après son entrée en vigueur. Mais le moment décisif aura lieu à minuit, ce lundi 16 février. Si la trêve est toujours d'actualité, les deux camps devront retirer leurs armes lourdes.
Cependant, ni les pro-russes ni les pro-ukrainiens n'ont l'air de souhaiter ce retrait. D'ailleurs, ce soir, la trêve ne semble pas totalement respectée.

"Vous entendez les tirs"

Quelques explosions retentissent au niveau de l'aéroport de Donetsk. Les séparatistes pro-russes dénoncent une violation du cessez-le-feu face aux caméras des journalistes. "Vous entendez les tirs ?" demande le ministre de la Défense de la République autoproclamée de Donetsk, Vladimir Kononov. Il accuse Kiev et assure que son camp ne fait que "riposter aux tirs d'artillerie".
Toutefois, à Debaltseve, "depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, les canons sont tournés dans une autre direction. Ils ne ciblent plus la ville de Debaltseve", rapporte la journaliste de France 2, Dorothée Olliéric.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.