Vidéo Sur la ligne de front, les tensions montent entre l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes

Publié Mis à jour
Tensions sur la ligne de front, entre l’armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes
FRANCE 2
Article rédigé par
M. Burgot, S. Guillemot, A. Bezliudnyi, Y. Kadouch - France 2
France Télévisions

Tout au long de la journée lundi 21 février, les envoyés spéciaux de France Télévisions ont suivi la situation sur la ligne de front, entre l’armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes.

L'armée ukrainienne était en reconnaissance dans un village bombardé, dans la nuit du 20 au 21 février, tout près de la ligne de front. On entend au loin des tirs d'armes automatiques, pourtant des civils ont choisi de rester malgré les tirs d'obus. Le premier impact est tombé à 50 mètres d'un immeuble. Devant se trouvent des observateurs ukrainiens, ils collaborent avec l'OSCE, cet organisme un international qui recense les violations du cessez-le-feu. Ils essaient de savoir de quelle direction venaient les projectiles, mais ne sont pas autorisés à nous parler.

Chacun rejette la responsabilité des violations 

Plus loin, un militaire nous montre l'un des points d'impact d'obus. Il affirme que les responsables sont les séparatistes pro-russes, soutenus par Moscou. L'armée ukrainienne communique sur des hommes aux aguets mais jamais à l'offensive. Tous bien sûr suivent les négociations diplomatiques en cours. Toujours sur la ligne de front, un point de passage entre les deux territoires ennemis. La tension est en fait la même pour tous ces civils, qu'ils vivent d'un côté ou de l'autre. Sur cette ligne de front, longue de 427 km, les avis sont partagés. Certains soldats sont convaincus que la paix est encore possible, d'autres que la guerre est inévitable. D'un côté comme de l'autre, on se rejette la responsabilité des violations des cessez-le-feu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.