Cet article date de plus de deux ans.

Paiement du gaz russe en roubles : Vladimir Poutine "réussit son coup parce que la valeur du rouble remonte", estime une économiste

Pour Sylvie Matelly, "Vladimir Poutine essaye à tout prix de protéger la valeur du rouble" en exigeant un paiement du gaz en monnaie russe

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le président russe Vladimir Poutine en téléconférence à Novo-Ogaryovo en Russie, le 31 mars 2022. Photo d'illustration. (MIKHAIL KLIMENTYEV / SPUTNIK)

Vladimir Poutine "réussit son coup parce que la valeur du rouble remonte", estime vendredi 1er avril sur franceinfo Sylvie Matelly, économiste et directrice adjointe de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Le chef d'Etat russe menace les pays "inamicaux" de stopper leur approvisionnement en gaz s'ils ne règlent pas leurs importations en roubles, et non plus en euros.

>> Suivez les dernières informations sur la guerre en Ukraine dans notre direct

"Vladimir Poutine essaye à tout prix de protéger la valeur du rouble, analyse Sylvie Matelly, parce que le consommateur russe est très dépendant de ses importations de consommation finale et que la valeur du rouble détermine aussi le prix auquel il va payer ses consommations".

Avec son ultimatum lancé par la Russie sur les achats de gaz, Vladimir Poutine "prend un risque à terme, c'est que les Européens réduisent progressivement leur dépendance au gaz", estime l'économiste. Les recettes d'exportations sur les énergies fossiles sont "très importantes" pour la Russie, rappelle Sylvie Matelly. Elles représentent "36 à 37% du budget de l'État russe", selon la directrice adjointe de l’Iris.

"Au-delà des conséquences économiques ou financières, la démarche est symbolique. On est dans une logique pour Poutine de pousser les Européens à contourner leurs propres sanctions", estime encore l'économiste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.