Cet article date de plus d'un an.

Vidéo "J'attends désespérément d'être échangé" : au cœur d'un centre de détention de prisonniers de guerre russes en Ukraine

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : visite d’un camp de prisonniers russes -
Guerre en Ukraine : visite d’un camp de prisonniers russes Guerre en Ukraine : visite d’un camp de prisonniers russes - ()
Article rédigé par France 2 - M.Burgot, E.Delevoye, H.Horoks, D.Padalka, V.Hryshko
France Télévisions
France 2

Après huit mois de guerre, les prisonniers sont nombreux des deux côtés de la frontière. France Télévisions a pu visiter un lieu de détention en Ukraine avec des détenus russes parfois gravement blessés.

À l’ouest de l’Ukraine, un lieu, dont la localisation est gardée secrète, a été transformé en camp de détention pour les prisonniers de guerre russes. Des hommes arrêtés par les forces ukrainiennes sur les champs de bataille sont ici retenus. Certains gardent de graves séquelles des combats. "En février, mon convoi a été pris dans une embuscade. C’est là que j’ai perdu ma jambe", témoigne l’un d’entre eux. Dans ce centre, ils sont plusieurs centaines, mais les autorités de Kiev se refusent à donner un chiffre précis. Les détenus ont droit à deux heures de télévision avec, bien sûr, des programmes d’information ukrainiens. "Je ne comprends rien, les autorités russes nous disaient des choses et ici, j’entends tout le contraire. J’essaie de comparer, mais rien n'est clair", souligne un prisonnier.

L’Ukraine veut démontrer son respect des prisonniers

"Les autorités ukrainiennes ont appris de leurs erreurs. Au début du conflit, elles ont été beaucoup critiquées pour avoir organisé des conférences de presse dans lesquelles les prisonniers russes se livraient à un repentir devant les caméras. Des Ukrainiens qui essaient de nous prouver que ces méthodes n’ont plus cours", fait savoir Maryse Burgot, envoyée spéciale de France Télévisions qui a pu accéder à cette prison. Respect de la convention de Genève, droit pour les prisonniers d’appeler leurs familles, soins aux blessés... L’Ukraine veut prouver qu’elle respecte les droits humains. La Croix-Rouge a pu visiter cette prison, mais n’a pas encore publié ses conclusions. Il existe d’autres lieux de détention des prisonniers russes qui n’ont pas été visités.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.