Les combats font toujours rage en Ukraine

Après l'accord de paix signé jeudi 12 février, le cessez-le-feu est censé entrer en vigueur samedi 14 février à minuit. Les combats, qui se poursuivent, ont fait 27 morts vendredi 13 février.

France 3

 

Hommes, femmes, tout le monde se précipite dans les abris pour se mettre en sécurité à Artemivsk. Un tir vient de toucher la ville ukrainienne. Depuis quelques jours, les combats se concentrent autour de Debaltseve, tout près de la ligne de front. La ville est toujours tenue par l'armée ukrainienne, mais presque totalement encerclée par les séparatistes pro-russes.
"On espérait le calme ce vendredi 13 février, mais les séparatistes ont bombardé des villages aux alentours avec des mortiers et de l'artillerie. Ils ont touché des civils", assure au micro de France 3 un soldat de l'armée ukrainienne.

"La paix est encore très loin"

Si le cessez-le-feu doit entrer en vigueur samedi 14 février à minuit, personne ne semble y croire, à commencer par le président ukrainien. "La paix est encore très loin", a déclaré Petro Porochenko en visite dans une base militaire. Le même scepticisme règne à Donetsk, le bastion des séparatistes pro-russes. Les combats ont fait 27 morts au cours des dernières 24 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un lanceur de missiles appartenant aux séparatistes pro-Russes, le 9 février 2015, dans l\'est de l\'Ukraine.
Un lanceur de missiles appartenant aux séparatistes pro-Russes, le 9 février 2015, dans l'est de l'Ukraine. (DOMINIQUE FAGET / AFP)