Guerre en Ukraine : en Italie, certains producteurs de tomates se convertissent au blé face au manque de céréales

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : en Italie, certains producteurs de tomates se convertissent au blé face au manque de céréales
France 3
Article rédigé par
A. Mikoczy, M. Chiarello, L. Escoube, L. Giuily, F. Crimon - France 3
France Télévisions

Les répercussions de la guerre en Ukraine se font ressentir dans le domaine agricole. L'Italie a besoin des céréales ukrainiennes pour la fabrication des pâtes. Alors, certaines régions abandonnent la culture de la tomate pour s'essayer au blé.

Dans le sud de l'Italie, c'est la grande reconversion agricole. Une coopérative, qui traitait jusqu'alors des quantités limitées de céréales, ne pouvait plus satisfaire l'industrie alimentaire. Car pour ses pâtes, l'Italie devait jusqu'alors compter sur ses importations russes et ukrainiennes. "Malheureusement, nous ne produisons que 40% de ce que nous consommons. Cela veut dire que les 60% restants, nous devons les importer de l'étranger", explique Nicola Minichino, président de la coopérative agricole de Taccone. 50 millions de tonnes de blé pourraient manquer, et les cours des céréales s'envolent.

De nombreuses reconversions

Pietro Disabato a donc décidé de se reconvertir et de planter du blé là où poussaient jusqu'alors des tomates. Dans le sud du pays, 500 000 hectares sont en train de changer de culture. "L'an dernier, ici, il y avait partout des tomates (...), que des tomates. Maintenant, il ne reste que ce champ à côté, soit six hectares", détaille-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.