Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine mobilise 300 000 réservistes et agite la menace nucléaire

Publié
Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine mobilise 300 000 réservistes et agite la menace nucléaire
Article rédigé par
S. Perez, L. Lacroix, R. Laurentin - franceinfo
France Télévisions

Lors d'une allocution, Vladimir Poutine a annoncé la mobilisation de 300 000 réservistes, mercredi 21 septembre. Le président russe a également brandi la menace de l'arme nucléaire.  

Mercredi 21 septembre, Vladimir Poutine, a tenu un discours lors duquel il a annoncé la mobilisation partielle des Russes. "Pour protéger notre patrie, sa souveraineté et son intégrité territoriale, pour assurer la sécurité de notre peuple, j'estime nécessaire de procéder à une mobilisation partielle", a indiqué Vladimir Poutine, président de la fédération de Russie. Elle concernerait 300 000 réservistes ayant déjà une expérience militaire. "S'ils me disent de partir au front, j'y vais. On mourra tous, certains mourront tout de suite, d'autres plus tard", affirme un jeune.   

Des référendums dans les territoires contrôlés par les Russes

Ces nouvelles recrues iront renforcer les rangs dans les territoires contrôlés par la Russie en Ukraine. Avant la guerre, la Russie occupait la Crimée, ainsi que les régions de Donetsk et Louhansk. En sept mois de conflit, elle a étendu sa domination à l'est et dans le sud. Dans ces régions, les partisans pro-russes organiseront des referendums pour en faire des territoires russes à part entière. Vladimir Poutine promet de les défendre, en brandissant la menace nucléaire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.