Guerre en Ukraine : "Tu es un homme, deviens-le", la nouvelle campagne russe pour recruter des soldats

Les Russes en âge de combattre ne peuvent échapper aux publicités très virilistes dans la rue ou sur les réseaux sociaux, les incitant à s'engager dans l'armée pour se battre en Ukraine.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un clip vidéo diffusé par le ministère russe de la Défense pour faire la promotion de l’engagement dans l’armée. (CAPTURE D'ÉCRAN YOUTUBE)

L'armée russe communique tous azimuts pour tenter de recruter un maximum de volontaires pour la guerre en Ukraine. Le nouveau clip du ministère de la Défense russe pour le recrutement ne fait pas dans la dentelle : musique angoissante, atmosphère sombre et visages graves.

>>> "J'ai payé pour qu'ils m'oublient" : ces jeunes Russes qui font tout pour ne pas se retrouver sur le front de la guerre en Ukraine

Ce Clip utilise tous les clichés virilistes qui ont cours dans une bonne part de la société russe encore très patriarcale autour de l'image du "moujik", littéralement l'homme. "Tu es un homme, deviens-le", déclare cette publicité présentant notamment un agent de sécurité qui semble s'ennuyer dans son travail et donne soudain un sens à sa vie en revêtant l'uniforme kaki de l'armée russe.


Les vigiles seraient plus de deux millions en Russie, on en croise à tous les coins de rue, enfermés dans des guérites surchauffées et souvent mal payés. Ils représentent le bas de l'échelle sociale et c'est à eux que s'adresse tout particulièrement cette campagne. Le salaire minimum pour ceux qui partent en Ukraine est de 200 000 roubles par mois, c'est-à-dire 2300 euros, entre quatre et six fois le salaire moyen selon les régions.

Le pouvoir nie vouloir lancer une 2e vague de mobilisation

Pour l'instant malgré les rumeurs, les aménagements législatifs qui permettent d'envoyer les convocations par internet dorénavant et les craintes de la population le pouvoir nie toujours avoir l'intention de lancer une deuxième vague de mobilisation après celle de septembre. Mais manifestement, l'armée russe a toujours besoin de plus d'hommes sur le front et cherche à les attirer par tous les moyens.

Dans une autre vidéo, l'armée joue sur la fibre du père de famille. "Protégez votre avenir et celui de vos enfants", dit le slogan. À Moscou, les publicités incitant à s'engager sont partout, des vitrines des magasins aux écrans dans les bus. On ignore si ce matraquage publicitaire permettra de recruter assez de volontaires alors que dans les cimetières du pays, les tombes de soldats s'accumulent. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.