Guerre en Ukraine : premier soutien de Poutine, Ramzan Kadyrov brandit la menace nucléaire

Publié
Guerre en Ukraine : premier soutien de Poutine, Ramzan Kadyrov brandit la menace nucléaire
Article rédigé par
L. Lacroix - France 2
France Télévisions

Président de la République de Tchétchénien en Russie et premier soutien de Vladimir Poutine, Ramzan Kadyrov a brandit la menace nucléaire après la défaite des troupes russes à Lyman (Ukraine).

Il adore se présenter en homme de guerre, arme à la main. Ramzan Kadyrov est le premier soldat de Vladimir Poutine. Le belliqueux président de la République de Tchétchénie n’abdique pas malgré la défaite de Lyman. Pire, il a même ouvertement attaqué l’un des plus grands généraux russes : il n’a pas "fourni les communications, l’interaction et l’approvisionnement nécessaire en munitions."

La menace nucléaire

"Cette attaque ouverte s’adresse à l’armée et non à Vladimir Poutine" analyse Lukas Aubin, directeur de la recherche à l‘IRIS et spécialiste de la géopolitique en Russie. Après la défaite de Lyman, Kadyrov appelle à durcir le ton : "Des mesures plus drastiques doivent être prises, comme l’utilisation d’armes nucléaires de faible puissance." Le dimanche 2 octobre, le dirigeant tchétchène a une nouvelle fois diffusé des images de soldats tchétchènes partant vers le front.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.