Guerre en Ukraine : les frappes sur Lviv infirment l'hypothèse d'un recul russe dans le Donbass

Publié
Guerre en Ukraine : les frappes sur Lviv infirment l'hypothèse d'un recul russe dans le Donbass
franceinfo
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Invité du 23 heures de franceinfo, samedi 26 mars, Antoine Arjakovsky, historien spécialiste des relations russo-ukrainiennes, revient sur la propagande russe dans le Donbass et sur les bombardements survenus à Lviv.

Interrogé sur le plateau du 23h de franceinfo, samedi 26 mars, sur les images de dévastation dans le Donbass, où l'armée russe s'installe, Antoine Arjakovsky, historien spécialiste des relations russo-ukrainiennes, prévient qu'il existe "une propagande bien connue, qui est de faire 50-50 - voilà ce que disent les Russes, voilà ce que disent les Ukrainiens. Du coup, on ne sait plus qui dit la vérité. Qu'on nous dise que des Ukrainiens bombardent des structures civiles dans le Donbass... Ce serait une première et ce serait mettre ça au même niveau que le bombardement de Marioupol, par exemple", a-t-il déploré.

Pas de métro pour se réfugier à Lviv

Si l'armée russe annonçait cette semaine souhaiter concentrer ses opérations dans le Donbass, le bombardement de Lviv, près de la frontière polonaise, ne va pas dans ce sens. Antoine Aarjakovsky précise qu'il n'y a pas de métro dans cette ville, à la différence de Kiev. "Là, il y a 800 000 personnes qui sont obligées de se terrer dans de petites caves", dans le froid, explique-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.