Guerre en Ukraine : les accusations de crimes de guerre russes à Boutcha étayées par de nouveaux documents

De nombreux témoignages et vidéos accumulés par le New York Times documentent la capture et l'exécution d'au moins huit Ukrainiens par des soldats russes, dans cette ville de la banlieue de Kiev.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un cimetière à Boutcha (Ukraine), le 12 mai 2022. (HIROTO SEKIGUCHI / YOMIURI / AFP)

La scène s'est déroulée le 4 mars à Boutcha. Les neuf hommes traversent la rue le dos courbé, en file indienne, une main sur la tête et l'autre tenant la ceinture de la personne devant. A chaque extrémité, un soldat russe qui pointe son fusil sur eux et leur ordonne d'avancer jusqu'à sortir du champ de la caméra. C'est la dernière fois qu'ils seront vus vivants, selon le New York Times, qui a publié jeudi 19 mai une nouvelle enquête (lien en anglais) documentant de possibles crimes de guerre russes dans cette ville de la banlieue de Kiev.

Au moins huit de ces hommes ont ensuite été exécutés, selon le quotidien américain, qui a obtenu et localisé de très nombreux témoignages et documents : photos et vidéos de caméras de surveillance, de drones ou sur les réseaux sociaux. Le journal a également identifié les neuf personnes, qui avaient rejoint des forces de défense ukrainiennes après le début de la guerre.

Ces exécutions "pourraient devenir un argument solide en faveur de poursuites pour crimes de guerre", selon Stephen Rapp, ex-ambassadeur itinérant des Etats-Unis sur les questions de crimes de guerre cité dans l'article. Des éléments qui viennent contredire les affirmations de Moscou, qui nie toujours avoir perpétré des crimes de guerre depuis le début de l'invasion.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.