Cet article date de plus de deux ans.

Guerre en Ukraine : le président Zelensky accuse Moscou d'avoir recours à la "terreur nucléaire", après l'incendie à la centrale nucléaire de Zaporijjia

Le leader ukrainien a également appelé à "une action européenne immédiate" pour "empêcher que l'Europe ne meure d'un désastre nucléaire".

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Volodymyr Zelensky, le 3 mars 2022 à Kiev (Ukraine). (- / UKRAINE PRESIDENCY / AFP)

Le président ukrainien ne mâche pas ses mots. Volodymyr Zelensky a accusé Moscou de recourir à "la terreur nucléaire" après les tirs russes qui ont visé la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le centre du pays, vendredi 4 mars. Il a également appelé à "une action européenne immédiate" pour "empêcher que l'Europe ne meure d'un désastre nucléaire", dans une vidéo publiée sur son compte Telegram. 

>> Guerre en Ukraine : suivez les dernières informations en direct

"Nous alertons tout le monde sur le fait qu'aucun autre pays hormis la Russie n'a jamais tiré sur des centrales nucléaires. C'est la première fois dans notre histoire, la première fois dans l'histoire de l'humanité. Cet Etat terroriste a maintenant recours à la terreur nucléaire", a-t-il affirmé. "L'Ukraine compte quinze réacteurs nucléaires. S'il y a une explosion, c'est la fin de tout. La fin de l'Europe. C'est l'évacuation de l'Europe", a-t-il poursuivi.

Boris Johnson réclame une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU

Un peu plus tôt, son ministre des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, avait exhorté les assaillants à cesser le bombardement du site de la centrale. "Si elle explose, ce sera dix fois plus gros que Tchernobyl ! Les Russes doivent IMMEDIATEMENT cesser le feu"

Vendredi matin, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a dénoncé dans un communiqué les "actions irresponsables" de Vladimir Poutine, qui peuvent "menacer directement la sécurité de toute l'Europe". A l'issue d'un entretien téléphonique avec Volodymyr Zelensky, Boris Johnson a demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU "dans les prochaines heures".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.