Guerre en Ukraine : le pape "supplie" Vladimir Poutine d'arrêter "la spirale de violence" et "déplore" les annexions

Avant sa prière de l'Angélus place Saint-Pierre, le souverain pontife s'est exprimé sur les annexions de territoires ukrainiens par Moscou, déplorant "de nouvelles actions contraires aux principes du droit international".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le pape François place Saint-Pierre, au Vatican, le 2 octobre 2022.  (LAURENT EMMANUEL / AFP)

Le pape François a "supplié" dimanche 2 octobre le président russe Vladimir Poutine d'"arrêter" la "spirale de violence" en Ukraine. C'est la première fois qu'il désigne directement le président russe depuis le début du conflit, le 24 février. Avant sa prière de l'Angélus place Saint-Pierre, le pape s'est aussi exprimé pour la première fois sur les annexions de territoires ukrainiens par Moscou, déplorant "de nouvelles actions contraires aux principes du droit international"

"Je déplore profondément la grave situation qui s'est créée ces derniers jours (...) Elle augmente le risque d'escalade nucléaire, au point de faire craindre des conséquences incontrôlables et catastrophiques au niveau mondial."

Le pape François

place Saint-Pierre

Il a également lancé "un appel tout aussi confiant au président de l'Ukraine [Volodymyr Zelensky] à être ouvert à des propositions sérieuses de paix""Il est angoissant que le monde apprenne la géographie de l'Ukraine à travers des noms comme Bucha, Irpin, Marioupol, Izium, Zaporijjia et d'autres localités, qui sont devenus des lieux de souffrance et de peur indescriptibles", a-t-il ajouté. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.