Guerre en Ukraine : la France ne reçoit plus de gaz russe via le gazoduc Nord Stream

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : la France ne reçoit plus de gaz russe via le gazoduc Nord Stream
FRANCE 3
Article rédigé par
J.Bigard, J.Van Hove, S.Gravelaine - France 3
France Télévisions

Depuis la matinée du vendredi 17 juin, la France ne reçoit plus aucun gaz russe par le gazoduc Nord Stream. C'est l'annonce faite par le gestionnaire du réseau français GRTGaz, qui se veut néanmoins rassurant quant au remplissage des stocks français.

Allons-nous avoir suffisamment de gaz cet hiver pour cuisiner et se chauffer ? Voilà l'inquiétante question qui se pose dans la matinée du vendredi 17 juin, car, depuis deux jours, l'un des robinets d'approvisionnement est coupé. La France ne reçoit en effet plus aucun gaz russe du gazoduc Nord Stream, qui passe par l'Allemagne. Gazprom, le fournisseur russe, a mis ses menaces à exécution. "Notre produit, nos règles, nous ne jouons pas selon des règles que nous n'avons pas faites", a ainsi déclaré Alexeï Miller, directeur général de Gazprom.

Aucune raison de paniquer pour GRTGaz

Mais, pour le gestionnaire du réseau français, GRTGaz, aucune raison de paniquer : les stocks sont à un niveau déjà élevé cette année, plus que les années précédentes. Cependant, la France n'a plus que quelques mois pour trouver d'autres fournisseurs que la Russie. Cette situation vient déjà tirer les prix du gaz vers le haut sur les marchés. Si le bouclier tarifaire protège jusqu'à la fin de l'année les particuliers, ce n'est pas le cas pour les entreprises ou les collectivités locales. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.