Gaz russe : Gazprom réduit ses livraisons et met la pression sur l'Europe

Publié
Gaz russe : Gazprom réduit ses livraisons et met la pression sur l'Europe
Article rédigé par
M. Mikta - franceinfo
France Télévisions

Le gaz est une arme économique majeure dans la guerre en Ukraine. La Russie ferme un peu plus les robinets : Gazprom réduit à nouveau de 40% ses livraisons via le fameux gazoduc Nord Stream. L'Allemagne et l'Italie sont déjà frappées.

En Bavière, on craint de voir le robinet se fermer. Là-bas, l'Allemagne met les bouchées doubles pour refaire ses stocks de gaz en vue de l'hiver. Une course contre-la-montre lancée depuis le début de l'invasion russe en Ukraine. L'Allemagne continue d'importer environ 35% de son gaz depuis la Russie. Mais le pays estime avoir trouvé un début de solution alternative.

Berlin estime que Moscou tente de faire pression

"Je n'ai pas de boule de cristal, je ne peux pas prévoir l'avenir, mais avec les mesures que le gouvernement a mises en place, nous sommes en bonne voie pour assurer la sécurité de l'approvisionnement cet hiver", expliquait récemment Doug Waters, directeur d'Uniper Energy. Un optimisme qui n'est plus de mise aujourd'hui : Gazprom a annoncé la réduction de 40% de ses livraisons via le gazoduc Nord Stream 1, officiellement pour des raisons techniques. Pour Berlin, Moscou essaye surtout de faire pression.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.