Guerre en Ukraine : la Chine ne veut pas apparaître comme complice

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Guerre en Ukraine : la Chine ne veut pas apparaître comme complice
Franceinfo
Article rédigé par
A. Miguet - franceinfo
France Télévisions

La Chine a besoin des États-Unis et l’Union européenne, pour prospérer économiquement. Elle fait donc profil bas sur le dossier ukrainien.

Il y a un mois, le président russe, Vladimir Poutine, était l’invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques 2022 de Pékin (Chine). Les présidents russe et chinois vantaient leur amitié "sans limite". Depuis, il y a eu la guerre et l’invasion de l’Ukraine, la Chine ne condamne toujours pas Moscou, mais s’abstient au Conseil de sécurité des Nations unies et signe même des contrats de gazoducs. Toutefois, elle prend ses distances et se propose même aujourd’hui de jouer les médiateurs.

Xi Jinping veut la stabilité

Sans doute le feu des sanctions américaines et européennes, sans précédent, a joué et Pékin ne veut pas apparaître comme complice. La Chine a besoin de ses meilleurs ennemis, les États-Unis et l’Union européenne, pour prospérer économiquement. Xi Jinping attendrait qu’une seule chose aujourd’hui : le retour à la stabilité, explique le journaliste de France Télévisions, Arnauld Miguet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.