Guerre en Ukraine : départ des derniers Français à Kiev

Publié
Guerre en Ukraine : départ des derniers Français à Kiev
FRANCE 2
Article rédigé par
M. de Chalvron, F. Le Moal, C. Kenck, P. Miette, A. Demchuk - France 2
France Télévisions

Kiev, toujours sous contrôle ukrainien samedi 5 mars, résiste malgré les incessants bombardements russes. Environ 300 Français sont encore bloqués dans la capitale ukrainienne. Le point sur place, avec l'envoyé spécial de France Télévisions, Marc de Chalvron.

"Tout le monde regarde cet immense convoi qui semble calibré pour la bataille de Kiev. Il a été bloqué pendant plusieurs jours, mais il a repris ces dernières heures sa progression. Il est ralenti par les féroces combats qui se déroulent à une vingtaine de kilomètres de Kiev, autour de Boutcha et de Irpin, qui sont en fait les derniers verrous avant la capitale ukrainienne", rapporte Marc de Chalron, envoyé spécial à Kiev pour France Télévisions. Les civils trinquent dans ce contexte, parmi eux 300 Français environ sont toujours bloqués en Ukraine.

"Tout le monde cherche à sauver sa peau"

Les Français encore bloqués dans la capitale ukrainienne ont été appelés par l’ambassade, afin d’être évacués. Un immense soulagement pour Julien Courtade, arrivé de Tarbes (Hautes-Pyrénées) il y a dix jours. À l’intérieur d’une cafétéria, trois jeunes mamans avec leur nourrisson dans les bras, dont Laura Courtade et sa petite Victoria, accouchée d’une femme ukrainienne il y a à peine 48 heures. L’organisatrice ukrainienne de ces GPA donne le top départ. Tout le monde se rassemble devant les deux minibus. Il n’y a pas de place pour tout le monde. Les trois familles avec leurs nouveau-nés vont pouvoir partir. "Tout le monde cherche à sauver sa peau", dit un Français.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.