Comment Moscou tente de remplacer les marques américaines qui ont quitté le pays

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : comment Moscou tente de remplacer les marques américaines qui ont quitté le pays
France 2
Article rédigé par
L. Lacroix et son équipe - France 2
France Télévisions

Depuis le début de l'offensive russe et des sanctions occidentales, plusieurs entreprises internationales ont choisi de quitter la Russie. Nike serait sur le point de les imiter. Pour remplacer les franchises américaines, Moscou lance ses propres marques à l’intérieur de ses frontières.

Le 12 juin, la foule a dû patienter parfois des heures à Moscou (Russie), lors de l’ouverture du fast-food Vkousno i Totchka. Le nom est bien russe, mais tout le reste, machines, locaux, employés, et même hamburgers, vient de l’Américain McDonald's, qui vient de quitter le pays. "On n'a changé ni de processus de fabrication, ni la recette du burger", admet Oleg Paroev, le directeur général de Vkousno i Totchka. Le groupe pétrolier russe qui a repris les 850 restaurants McDonald's assume la copie. 

Une tâche parfois ardue

À Saint-Pétersbourg (Russie), un panneau indique : "Nous vous remplacerons", avec le logo de marques ayant quitté la Russie, comme Ikea ou Coca-Cola. Si des rayons vendent encore les dernières bouteilles de Coca-Cola, le Cool Cola est déjà là pour le remplacer.

Parfois, l'opération est complexe. Renault a cédé ses usines pour un rouble symbolique. Les chaînes viennent de repartir. Une Lada doit prochainement en sortir, mais par manque de composants, elle comportera moins de technologie. "Il y a un domaine où les marques étrangères n’ont pas été remplacées, c’est celui de l’habillement", ajoute par ailleurs le journaliste Luc Lacroix.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.