Guerre en Ukraine : comment l'accueil des réfugiés se prépare en Europe

La Russie a lancé une attaque de grande envergure contre l'Ukraine. Les membres de l'Union européenne voisins de Kiev, en particulier la Pologne, s'organisent pour accueillir des réfugiés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Des civils ukrainiens près d'un bâtiment bombardé, le 24 février 2022 à Chuguiv (Ukraine). (ARIS MESSINIS / AFP)

L'Europe ouvre ses portes aux réfugiés. L'Union européenne est "pleinement préparée" à accueillir des réfugiés ukrainiens fuyant l'offensive russe, qui sont "les bienvenus", a déclaré jeudi 24 février la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. "Avec tous les Etats membres qui se trouvent en première ligne, nous avons maintenant des plans d'urgence clairement définis pour accueillir et héberger immédiatement les réfugiés d'Ukraine", a déclaré la cheffe de l'exécutif européen.

>> Guerre Russie-Ukraine : suivez les dernières informations dans notre direct.

"Nous espérons qu'il y aura aussi peu de réfugiés que possible, mais nous sommes pleinement préparés à les accueillir et ils sont les bienvenus", a-t-elle ajouté. Elle a précisé que l'UE apportait un soutien humanitaire à l'Ukraine pour répondre aux besoins des personnes déplacées à l'intérieur du pays. L'ambassadrice américaine à l'ONU, Linda Thomas-Greenfield, a estimé mercredi que le conflit déclenché par la Russie avec l'Ukraine pourrait se traduire par "une nouvelle crise de réfugiés" avec "jusqu'à cinq millions de personnes supplémentaires déplacées".

Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait de la situation humanitaire.

Les pays frontaliers volontaires pour accueillir des réfugiés ukrainiens

La Pologne, la Slovaquie, la Roumanie et la Hongrie sont les pays de l'UE frontaliers de l'Ukraine. La Pologne, qui abrite déjà environ 1,5 million de ressortissants ukrainiens, a exprimé son soutien à son voisin et sa volonté de l'aider. Ylva Johansson, commissaire européenne aux Affaires intérieures, avait estimé mardi après des entretiens avec les autorités polonaises à Varsovie, que ce pays était "assez bien préparé pour accueillir un grand nombre d'Ukrainiens".

La Slovaquie, qui partage sa frontière orientale avec l'Ukraine, assure aussi qu'elle est prête à lui tendre la main. La Roumanie, qui compte parmi les pays les plus pauvres d'Europe, a fait savoir qu'elle ne s'attendait pas à ce que beaucoup d'Ukrainiens fuient vers son territoire, mais qu'elle était prête à en accueillir un demi-million. Même la Hongrie, dont le Premier ministre, Viktor Orban, est connu pour ses prises de position dures sur l'immigration, semblait prête à accueillir des réfugiés. La Moldavie, au sud de l'Ukraine a déjà installé des tentes pour les réfugiés, comme l'annonce sur Twitter la présidente moldave. 

Neuf premiers "centres d'accueil" en Pologne

Neuf premiers "centres d'accueil" vont être ouverts, a annoncé le ministre polonais de l'Intérieur, Mariusz Kaminski. Ces centres se trouvent à proximité des principaux postes-frontières entre la Pologne et l'Ukraine, à Dorohusk, Dolhobyczow, Zosin, Hrebenne, à Korczowa, Medyka, Budomierz, Kroscienko et Przemysl. 

Les arrivants pourront y recevoir informations, repas, repos et aide médicale, ont assuré les responsables polonais. Différents organismes publics et ecclésiastiques polonais, établissements d'éducation et ONG, ont d'ores et déjà déclaré être prêts à accueillir d'éventuels réfugiés. Le ministère de la Santé assure en outre que "des places sont préparées en cas de besoin d'accueillir des blessés". "Nous estimons qu'actuellement il serait possible d'accueillir quelques milliers de patients. La Pologne dispose d'un stock nécessaire de médicaments", a précisé le ministère dans un message transmis à l'AFP.

Le commandant en chef des garde-frontières polonais, Tomasz Praga, a évoqué jeudi une "hausse (du nombre) de personnes voulant traverser la frontière par les passages routiers", tout en qualifiant la situation de "stable""Aujourd'hui, la circulation aux postes (sur l'ensemble de la frontière polono-ukrainienne) dans les deux sens s'élève à 29 000 personnes sur 24 heures, dont environ 15 000 entrants", a-t-il précisé.

L'Allemagne prête à "aider massivement" son voisin polonais

L'Allemagne est prête à "aider massivement" ses voisins, tout particulièrement la Pologne, en cas d'afflux de réfugiés fuyant l'invasion russe en Ukraine, a assuré jeudi la ministre de l'Intérieur, Nancy Faeser. "Nous suivons de très près l'éventualité de mouvements de réfugiés vers nos pays voisins", a déclaré la ministre du gouvernement d'Olaf Scholz dans un communiqué. "Nous soutiendrons massivement les Etats concernés, en particulier notre voisin polonais, si des mouvements importants de réfugiés devaient se produire", a-t-elle ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.