Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du samedi 25 juin

La Russie a notamment déclaré qu'elle allait livrer "dans les prochains mois" à la Biélorussie des missiles capables de transporter des charges nucléaires

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des nuages de fumée s'élèvent au-dessus de la raffinerie de pétrole située à l'extérieur de la ville de Lyssytchansk, située dans l'est de l'Ukraine, le 23 juin 2022. (ANATOLII STEPANOV / AFP)

Les forces russes et prorusses continuent leur avancée dans le Donbass. Ils occupent désormais totalement la ville de Sievierodonetsk et sont entrés dans la ville voisine de Lyssytchansk. Franceinfo revient sur ce qu'il faut retenir de la journée du samedi 25 juin.

Moscou veut armer la Biélorussie

La Russie va livrer "dans les prochains mois" à la Biélorussie des missiles capables de transporter des charges nucléaires, a annoncé samedi Vladimir Poutine en recevant son homologue biélorusse Alexandre Loukachenko à Saint-Pétersbourg. "Nous allons transférer à la Biélorussie des systèmes de missile tactique Iskander-M, qui peuvent utiliser des missiles balistiques ou de croisière, dans leurs versions conventionnelle et nucléaire", a déclaré le leader russe.

Les deux dirigeants ont aussi assuré vouloir moderniser l'aviation biélorusse pour la rendre capable de transporter des armes nucléaires. "De nombreux (avions) Su-25 sont en service dans l'armée biélorusse. Ils pourraient être améliorés d'une façon appropriée. Cette modernisation doit être menée dans des usines d'avions en Russie et l'entraînement du personnel débuter en accord avec cela", a précisé Vladimir Poutine.

Sievierodonetsk est aux mains du Kremlin

La ville située dans le Donbass est désormais "entièrement occupée par les Russes", a annoncé samedi son maire, Oleksandre Striouk. Moscou a fait de la conquête du bassin industriel du Donbass sa priorité depuis plusieurs semaines. L'armée ukrainienne avait annoncé jeudi son retrait de cette localité pour mieux défendre la ville voisine de Lyssytchansk. 

Les forces russes et prorusses sont entrées dans Lyssytchansk

Des "combats de rue" se déroulent dans cette ville voisine de Sievierodonetsk, ont affirmé samedi les séparatistes présents dans l'est de l'Ukraine. "Certaines entreprises de la ville ont déjà été prises", a déclaré sur Telegram un représentant des séparatistes prorusses, le lieutenant-colonel Andreï Marotchko. Cette annonce n'a pas été confirmée de manière indépendante. 

"Bombardement massif" provenant de la Biélorussie vers Tchernihiv

Des missiles ont été tirés depuis la Biélorussie, allié diplomatique de Moscou, en direction de la région frontalière de Tchernihiv, au nord-est de Kiev, a affirmé l'armée ukrainienne. "Il n'y avait pas de victimes" à ce stade, a assuré le commandement Nord des troupes ukrainiennes. Selon le média ukrainien Sevodnia, il s'agit du premier cas de frappe aérienne sur l'Ukraine directement depuis le territoire biélorusse. 

Kiev demande "la parité de feu"

L'Ukraine presse ses alliés de lui donner enfin la "parité de feu" avec les forces russes pour "stabiliser" la situation dans le Donbass après le retrait de ses troupes à Sievierodonetsk. Kiev ne cesse de réclamer davantage d'armes lourdes à ses alliés pour contrer la puissance de frappe russe, particulièrement dans cette région industrielle de l'est du pays, déjà partiellement sous contrôle de séparatistes prorusses depuis 2014.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.