Guerre en Ukraine : des bombardements touchent Kiev pendant la visite du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres

Selon le président ukrainien, cinq missiles de croisière ont été tirés par l'armée russe. Ces frappes auraient fait une dizaine de blessés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
De la fumée au-dessus de Kiev (Ukraine), après des bombardements survenus le 28 avril 2022. (SERGEY VOLSKIY / AFP)

La capitale ukrainienne, Kiev, a été la cible de frappes russes jeudi 28 avril au soir, en pleine visite du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. Antonio Guterres "est en sécurité", mais "choqué", d'après ses équipes.

>> Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du jeudi 28 avril

Sur place, les journalistes ont vu un étage d'un bâtiment en feu avec de la fumée noire s'échappant des fenêtres brisées. Les services de secours ont écrit sur Facebook que dix personnes avaient été blesséesUn immeuble résidentiel de 25 étages était visé, "les deux premiers étages ont été partiellement détruits", selon la même source.

Moscou cherche à "humilier l'ONU"

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a rapidement dénoncé sur Twitter un "acte odieux de barbarie", indiquant que la capitale avait été frappée par des missiles de croisière. "La Russie démontre une fois de plus son attitude envers l'Ukraine, l'Europe et le monde", a-t-il ajouté.

Selon le président ukrainien, ce sont "cinq missiles" qui se sont abattus sur Kiev. "Cela en dit long sur la véritable attitude de la Russie envers les institutions internationales, sur les efforts des dirigeants russes pour humilier l'ONU et tout ce que l'organisation représente", a déclaré Volodymyr Zelensky dans une vidéo sur Telegram.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.