Eurozapping : en Ukraine, les déserteurs de guerre dans le viseur de l’armée

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Comme chaque soir, le JT du 23h info fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C'est l'Eurozapping du lundi 17 juin.
Eurozapping : en Ukraine, les patrouilles guettent les potentiels déserteurs Comme chaque soir, le JT du 23h info fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C'est l'Eurozapping du lundi 17 juin. (Franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - G. Dehlinger, C. Ricco
France Télévisions
franceinfo
Comme chaque soir, le JT du 23h info fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C'est l'Eurozapping du lundi 17 juin.

Au Royaume-Uni, la BBC se fait l’écho des méthodes musclées entreprises par l’armée ukrainienne pour enrôler les récalcitrants. Car de nombreuses personnes tentent de se soustraire à la guerre. Une jeune mariée, déjà marquée par le décès de son père sur le front, confie ses craintes de voir son mari partir combattre. "Je ne veux pas que cela arrive deux fois dans ma famille". Face à ces désertions, l’armée déploie des officiers de recrutement. Ces derniers font régner la terreur dans les rues.

Le statut des réfugiés ukrainiens interroge l’Allemagne

En Allemagne, l’accueil des réfugiés ukrainienne soulève des questions. Ces exilés bénéficient d’aides sociales équivalentes aux Allemands, comme le note ZDF. Au total, 210 000 Ukrainiens âgés de 18 à 64 ans se sont réfugiés Outre-Rhin, ces derniers mois. Le chancelier Olaf Scholz a exclu la possibilité de modifier leur statut. Au Danemark, les autorités émettent des conseils pour faire face à une éventuelle guerre ou une crise majeure. Si l’hypothèse paraît peu probable, des précautions sont adressées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.