Eurozapping : Chômage technique en Russie, tensions familiales en Estonie et le mea culpa de Boris Johnson

Publié
Eurozapping : Chômage technique en Russie, tensions familiales en Estonie et le mea culpa de Boris Johnson
franceinfo
Article rédigé par
G. Dehlinger, P-M. de La Foata - franceinfo
France Télévisions

Comme chaque soir, le 23h fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du mardi 19 avril.

Les travailleurs russes sont confrontés aux conséquences de la guerre en Ukraine et des sanctions internationales, relève la télévision italienne. L’usine du constructeur automobile Stellantis, située près de Moscou, a dû fermer, faute de pouvoir importer les pièces nécessaires. La multinationale regroupe Peugeot, Fiat et Chrysler. Quelque 2 700 salariés se retrouvent donc au chômage technique. Les sanctions internationales ont fait bondir l’inflation de plus de 10% en Russie depuis le début de l’invasion.

Boris Johnson s’excuse après sa condamnation

La Radio Télévision Suisse (RTS) s’est penchée sur le sort des Russes d’Estonie. Dans ce pays, de nombreuses familles ont émigré du temps de l’URSS, et cette diaspora représente désormais près d’un quart de la population. Une communauté parfois déchirée sur la question du soutien à Moscou. “Je ne parle plus à mon père”, a témoigné Diana, une Russe d’Estonie qui a décidé de venir en aide aux réfugiés ukrainiens.

Au Royaume-Uni, Boris Johnson a présenté, sous les huées des parlementaires, des excuses “sans réserve”, pour avoir enfreint les règles du confinement. Le Premier ministre a été condamné à une amende en raison d’une fête organisée au 10 Downing Street en pleine pandémie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.