Désintox. Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky n'a pas menacé d’exterminer tous les Russes « un à un »

Publié
Article rédigé par

Dans un tweet, relayé des milliers de fois, François Asselineau dénonce un appel génocidaire à l'extermination de tous les civils russes par le président ukrainien. Le président de l’UPR s'appuie sur un extrait d’une vidéo postée le 1er octobre par Volodymyr Zelensky.

Volodymyr Zelensky a-t-il menacé d’exterminer tous les Russes « un à un » ? C’est ce qu’affirme la sphère pro-russe en France, comme François Asselineau, dirigeant de l'Union Populaire Républicaine. Dans un tweet relayé des milliers de fois, il dénonce un appel génocidaire à l'extermination de tous les civils russes par le président ukrainien, ajoutant : « Cette déclaration s'apparente à du nazisme pur et dur ».

Le président de l’UPR s'appuie sur un extrait d’une vidéo postée le 1er octobre par le président ukrainien, qui dit : « vous serez éliminés un par un, devenant des boucs émissaires, parce que vous n'admettez pas que cette guerre est une erreur historique pour la Russie ».

De nombreux médias français ont repris ce même extrait, évoquant également, sans les outrances de François Asselineau, une menace adressée par Zelensky au peuple russe, tant que Poutine serait encore en place.

Sauf que l'extrait manque de contexte. Dans cette allocution, postée suite à la libération de la ville de Lyman, le président ukrainien commentait les tensions que la défaite militaire a fait naître dans les hautes sphères de l'armée russe. Notant que certains généraux sont déjà pointés du doigt comme responsables de l'échec, il prévient les dirigeants russes qu'ils seront également éliminés uns à uns, comme des boucs émissaires, tant que Poutine sera en place. Ce qui n'a pas grand-chose à voir avec l'interprétation faite des propos de Zelensky en France.

Dans la presse ukrainienne, mais aussi la presse indépendante russe, il est précisé sans ambiguïté que la mise en garde du président s’adressait aux dirigeants russes (et non au peuple ou aux soldats), dans un contexte de règlement de comptes suite aux défaites militaires.

Retrouvez Désintox :
- Sur Facebook
- Sur Twitter
- Sur YouTube
- Sur Instagram
- Sur le site d'Arte

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.