Cet article date de plus de sept ans.

Des camions du convoi humanitaire russe à moitié vides

Plusieurs journalistes présents sur place s'étonnent de la faible cargaison de plusieurs camions du convoi, actuellement stationné à proximité de la frontière ukrainienne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le convoi humanitaire russe, le 13 août 2014 à Voronezh (Russie). (VLADIMIR BARYSHEV / AFP)

Quelques caisses ou sacs entassés au fond de remorques à moitié vides. Les journalistes, qui ont pu inspecter le convoi humanitaire russe pour l'Ukraine, ont eu la surprise de constater vendredi 15 août que certains camions étaient quasiment vides. Selon Moscou, les 300 véhicules transportent 1 800 tonnes d'aide humanitaire pour les populations de l'est de l'Ukraine, prises au piège de violents combats.

Un journaliste de la BBC fait part de son étonnement dans ce reportage vidéo (en anglais).

Pour expliquer cette situation, les responsables du convoi ont indiqué à une journaliste du Financial Times qu'ils disposent de plus de camions que nécessaire en cas de panne ou de problème. Mais la journaliste juge plutôt que le convoi a été affrété la hâte et qu'ils n'ont pas eu le temps de remplir tous les véhicules.

Un journaliste de La Croix s'interroge lui sur une éventuelle cargaison d'armes dissimulée.

C'est précisément ce que redoutent les autorités ukrainiennes. Kiev craint que la Russie utilise ce convoi pour ravitailler les séparatistes pro-russes en armes, munitions et en carburants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.