Défense : la France dispose-t-elle de suffisamment d'armes et de munitions ?

Publié Mis à jour
Défense : la France dispose-t-elle de suffisamment d'armes et de munitions ?
France 2
Article rédigé par
B. Delombre, M. Dreujou, Z. Berkous, E. Jarlot - France 2
France Télévisions

Emmanuel Macron a considéré, lundi 13 juin, que la France est passée en "économie de guerre" depuis le début du conflit en Ukraine. Le pays a fourni des armes aux Ukrainiens, mais elle ne peut pas se permettre de ne pas avoir de stocks d'armes et de munitions à jour.  

Ce sont des pièces d'artillerie d'une redoutable efficacité. La France en a officiellement fait parvenir 12 exemplaires à l'Ukraine. Mais ces livraisons ne pénalisent-elles par l'armée française ? Les canons Caesar sont-ils aussi le symbole de la fragilité de notre industrie de l'armement ? Actuellement, tous les Caesar sont fabriqués dans la seule canonnerie de France, située près de Bourges (Cher). Le Caesar est le produit phare de l'usine. Chaque exemplaire est vendu 5 millions d'euros et nécessite deux ans de fabrication.   

Les stocks de Caesar limités  

Les capacités de cette usine de pointe sont tout de même restreintes. Faute de visibilité, l'entreprise ne peut massivement investir dans d'autres lignes de montage. Les stocks sont eux aussi limités. "On peut fabriquer environ une centaine de canons par an", explique Laurent Monzauge, directeur du site Nexter Bourges. D'autant que les futurs canons ne sont pas tous destinés à l'armée française. Pour les années à venir, la France a certes commandé 39 Caesar, mais la Belgique, le Danemark ou encore la République tchèque ont aussi passé commande. Amputé de ceux livrés à l'Ukraine, notre pays ne disposerait aujourd'hui que de 64 canons Caesar. C'est trop peu pour Jean-Louis Thiériot, député (LR) et membre de la Commission de la défense nationale et des armées, qui alerte sur les trop faibles quantités d'armes de la France.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.