Crise en Ukraine : Vladimir Poutine et Emmanuel Macron s'accordent pour tenter d'aboutir à un cessez-le-feu

Lors d'un entretien téléphonique, les deux présidents se sont entendus sur "la nécessité de privilégier une solution diplomatique à la crise actuelle".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président français, Emmanuel Macron, et son homologue russe, Vladimir Poutine, donnent une conférence de presse au Kremlin, le 7 février 2022. (EPN / SIPA / NEWSCOM)

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine se sont mis d'accord pour essayer d'aboutir rapidement à un cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine. Les deux dirigeants se sont également entendus sur "la nécessité de privilégier une solution diplomatique à la crise actuelle et de tout faire pour y parvenir", a déclaré l'Elysée dimanche 20 février, à la suite de l'entretien téléphonique entre les deux présidents.

>> Crise en Ukraine : suivez les dernières informations dans notre direct

Les deux dirigeants ont également convenu d'un "travail intense pour permettre la tenue d'une réunion du groupe trilatéral de contact dans les prochaines heures", a précisé l'Elysée. Ce groupe de contact réunit l'Ukraine, la Russie et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) dans le cadre des Accords de Minsk conclus en 2015 pour tenter de régler le conflit dans l'est de l'Ukraine entre Kiev et les séparatistes prorusses.

Les discussions entre la Russie et la France vont se poursuivre. Les chefs de la diplomatie russe et française, Sergueï Lavrov et Jean-Yves Le Drian, s'entretiendront lundi par téléphone, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères.

Vladimir Poutine blâme les "provocations" de Kiev

De son côté, le président russe a estimé que les "provocations des forces de sécurité ukrainiennes" étaient "à l'origine de l'escalade" des tensions dans l'est du pays. Selon le Kremlin, Vladimir Poutine a également exigé que l'Otan et Washington "prennent au sérieux" les demandes de sécurité russes. 

"De sérieuses inquiétudes ont été exprimées quant à la forte détérioration de la situation sur la ligne de contact dans le Donbass", a déclaré le Kremlin dans un communiqué. Le président russe a aussi estimé que les livraisons d'armes modernes et de munitions aux forces ukrainiennes par les Occidentaux "poussent Kiev vers une solution militaire". 

Un peu plus tôt dans la journée, le président ukrainien  Volodymyr Zelensky, qui s'est également entretenu avec Emmanuel Macron, avait exigé "cessez-le feu immédiat" dans l'est du pays. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.