Le ton monte entre la Russie et l'Ukraine

Depuis l'arraisonnement de trois navires militaires ukrainiens dimanche 25 novembre, la tension monte entre les deux pays et la loi martiale a été décrétée en Ukraine.

France 2

À Marioupol à l'est de l'Ukraine, des écoliers sont réquisitionnés pour creuser des tranchées devant les caméras. Le président ukrainien Petro Porochenko souhaite montrer la peur des habitants. "Notre pays se trouve sous la menace d'une guerre totale avec la Fédération de Russie", a-t-il déclaré. Pour l'instant, la guerre n'est encore qu'une guerre d'images. Une agence russe diffuse ainsi l'acheminement d'un convoi de missiles dans la péninsule de Crimée vers le détroit de Kerch. C'est là où trois navires ukrainiens, accusés d'avoir pénétré sans autorisation les eaux territoriales russes, ont été arraisonnés par les garde-côtés dimanche 25 novembre.

Contrôles renforcés

À Moscou (Russie), Vladimir Poutine ironise. "C'est une provocation mise en scène par le président ukrainien dans la perspective de l'élection présidentielle de mars prochain", a-t-il répondu. L'Ukraine vit désormais sous le régime de la loi martiale dans les régions frontalières de la Russie et du Donbass, aux mains des séparatistes prorusses. Les contrôles ont été renforcés partout sur les routes et les aéroports. Plusieurs dizaines de citoyens russes qui tentaient de se rendre en Ukraine ont été contraints de faire demi-tour depuis lundi 26 novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président ukrainien, Petro Porochenko, lors d\'une allocution retransmise à la télévision, le 30 juin 2014. 
Le président ukrainien, Petro Porochenko, lors d'une allocution retransmise à la télévision, le 30 juin 2014.  (MYKOLA LAZARENKO / UKRAINIAN PRESIDENTIAL PRESS SER / AFP)