Guerre en Ukraine : au moins 242 enfants ont été tués et 440 autres blessés depuis le début du conflit, selon la justice ukrainienne

D'après le bureau de la procureure générale d'Ukraine, ces chiffres ne sont pas définitifs car ils ne prennent pas en compte les potentielles victimes dans les zones où les combats sont toujours en cours.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des enfants marchent dans les rues bombardées de Marioupol en Ukraine, le 25 mai 2022. (AP)

Après plus de trois mois de guerre, au moins 242 enfants ont été tués et environ 440 blessés en Ukraine, selon le bureau de la procureure générale d'Ukraine dans un message Telegram (en ukrainien), samedi 28 mai. Ces chiffres ne sont pas définitifs car ils ne prennent pas en compte les potentielles victimes dans les zones où les combats sont toujours en cours, ou qui restent occupées par les forces russes.

La plupart des enfants ont été tués ou blessés dans la région de Donetsk (153), précise la justice ukrainienne. Dans le reste du pays, 116 jeunes victimes tuées ou blessées ont été recensées dans la région de Kiev, 108 dans la région de Kharkiv, 68 dans la région de Chernihiv et 51 dans la région de Louhansk. Il y a eu au moins 49 victimes dans la région de Kherson, 45 dans la région de Mykolayiv, 28 dans la région de Zaporijia et 17 dans la région de Sumy.

"Le 26 mai, un garçon de 12 ans est décédé des suites de l'explosion d'un obus ennemi à Marioupol, dans la région de Donetsk", illustre le bureau de la procureure. "Le 28 février, un garçon de 17 ans a été blessé dans un attentat à la voiture à Kharkiv par l'armée russe." Selon la justice ukrainienne, les bombardements et les pilonnages menés par les forces russes ont endommagé 1 888 établissements scolaires et détruit complètement 180 d'entre eux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.