Cet article date de plus de dix ans.

Le Portugal va affronter deux "terribles années" de profonde récession avec un taux de chômage record

C'est ce qu'a affirmé jeudi le nouveau premier ministre portugais, Pedro Passos Coelho, nommé mercredi chef d'un nouveau gouvernement qui prendra ses fonctions la semaine prochaine.Le nouveau premier ministre, qui dirige une coalition de droite, va appliquer un plan de rigueur négocié par le précédent gouvernement de gauche.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le premier ministre portugais, Pedro Pasos Coelho (AFP - FRANCISCO LEONG)

C'est ce qu'a affirmé jeudi le nouveau premier ministre portugais, Pedro Passos Coelho, nommé mercredi chef d'un nouveau gouvernement qui prendra ses fonctions la semaine prochaine.

Le nouveau premier ministre, qui dirige une coalition de droite, va appliquer un plan de rigueur négocié par le précédent gouvernement de gauche.

Le nouveau gouvernement aura ainsi la tâche de mettre en oeuvre des augmentation d'impôts, une forte réduction des dépenses publiques ainsi que des réformes structurelles. "Il n'y a pas d'alternative à cela", a déclaré le ministre dans une interview au Financial Times. "Nous ferons preuve de totale transparence et de rigueur", a-t-il ajouté. "Il n'y aura pas d'agenda secret."

Le pays est dans une situation proche de celle de la Grèce et le gouvernement de gauche avait négocié une deuxième couche de politique de rigueur avec Bruxelles avant de démissionner faute d'accord avec la droite...qui va appliquer cette politique.

Rappel des élections
Le taux d'abstention a atteint les 41,9%, supérieur au record établi en 2009 de 40,3%.

Le Parti social-démocrate (PSD,centre-droit) a remporté les élections législatives anticipées du 5 juin au Portugal avec 38,65% des voix et comptera 108 députés sur 230 au parlement, contre 74 pour le Parti socialiste, selon des résultats officiels complets publiés mercredi. le parti CDS-PP recueille 11,70% des suffrages, soit 24 députés, ce qui assure à l'ensemble de la droite une confortable majorité absolue de 132 sièges.

La gauche antilibérale, la coalition communistes-verts CDU, a obtenu 7,9% des suffrages (16 sièges) et le Bloc de gauche (extrême-gauche) 5,2% des voix (8 sièges).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.