Le nécessaire de bureau d'Hitler aux enchères

C'est sur cet écritoire qu'ont été signés les accords de Munich en 1938. Mis aux enchères aux Etats-Unis, il est évalué à plus d'un demi-millon de dollars.

Le nécessaire de bureau d\'Hitler, sur lequel ont été signés les accords de Munich, en 1938.
Le nécessaire de bureau d'Hitler, sur lequel ont été signés les accords de Munich, en 1938. (MAXPPP)

Des croix gammées, l'aigle nazi et les initiales "AH".  Ce sont les emblèmes incrustés dans un écritoire doré, bientôt mis aux enchères aux Etats-Unis. C'est ce nécessaire de cérémonie qu'a utilisé Adolf Hitler lors de la signature des accords de Munich en 1938, document entérinant l'annexion des Sudètes, prémices de la seconde guerre mondiale.

Au milieu de 1 100 autres objets de cette période, l'écritoire devrait être évalué à plus d'un demi-million de dollars (376 000 euros) lors d'enchères organisées par la maison de vente Alexander Autographs les 8 et 9 décembre à Stamford, dans le Connecticut.

L'objet aurait été dessiné par Hitler lui-même. A la Libération, un soldat américain, le lieutenant John L. McConn, l'aurait trouvé dans une cave où étaient entreposées les affaires personnelles du Führer. Le GI l'aurait alors envoyé à son père comme "souvenir", chez lui, au Texas.