Cet article date de plus de neuf ans.

Le Musée des Beaux-Arts de Berne accepte le "trésor nazi" de Gurlitt

Au total 1200 dessins et croquis signés Picasso, Monet, Chagall dont le Musée des Beaux-Arts de Berne a accepté d'hériter. En sachant qu'il s'agit pour beaucoup d’œuvres volées par les nazis. Il assure qu'il va les restituer à leurs propriétaires légitimes.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Le Musée de Berne accepte la collection Gurlitt mais veut restituer les œuvres volées © REUTERS | Arnd Wiegmann)

C'est en 2012 que la police allemande, qui enquête sur une possible fraude fiscale, tombe sur la collection amassée par Hildebrand Gurlitt. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il avait été chargé par les nazis de vendre "l'art dégénéré" dont ils avaient vidé les musées allemands. Il avait aussi récupéré beaucoup d'oeuvres volées à des juifs avant leur déportation. 

A LIRE AUSSI ►►►1.500 tableaux perdus durant la Seconde Guerre mondiale retrouvés

Avant sa mort en mai dernier à l'âge de 81 ans, Cornelius Gurlitt avait désigné le Musée des Beaux-Arts de Berne comme son légataire universel. D'où la question posée à ce musée: accepter ou pas cette collection contestée.  Et la réponse a été oui.  Mais face aux critiques, Christoph Schäublin, qui préside le conseil d'administration du musée, a aussitôt annoncé que le Kunstmuseum Basel allait coopérer avec les autorités allemandes pour déterminer quelles œuvres ont été volées ou extorquées sous le nazisme en vue de leur restitution à leurs propriétaires légitimes.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.