Cet article date de plus de neuf ans.

La Russie perd le contact avec la station spatiale internationale

La rupture d'un câble près de Moscou a coupé les moyens de communication habituels avec la partie russe de la station spatiale. L'incident est en cours de résolution mais pourrait compromettre le retour prochain de trois astronautes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des employés du Centre d'entraînement des cosmonautes préparent une expédition vers la Station spatiale internationale, le 21 septembre 2012 à Star City, près de Moscou (Russie). (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

La rupture d'un câble a soudainement rendu aveugle le centre de Contrôle des vols russe, près de Moscou, mercredi 14 novembre. Problème : en dépend notamment la partie russe de la Station spatiale internationale.

"Nos spécialistes n'ont plus la possibilité de commander à distance les satellites civils ni le segment russe de la Station spatiale internationale (ISS), ils voient l'équipage et peuvent communiquer avec lui, mais ne peuvent envoyer de commandes au segment russe", a expliqué une source du milieu spatial à l'agence publique Ria Novosti.

Le départ de trois astraunautes retardé ?

L'incident n'est pas trop grave : dans ces cas-là, les Russes peuvent compter sur le système de communication américain pour garder le contact avec leur laboratoire. Mais ce problème pourrait compromettre le désarrimage de l'ISS d'un vaisseau Soyouz qui doit ramener sur Terre le 19 novembre l'Américaine Sunitha Williams, le Russe Iouri Malentchenko et le Japonais Akihiko Hoshide.

L'agence spatiale russe Roskosmos s'est toutefois voulue rassurante, affirmant que "cette situation ne modifie pas les plans de travail avec la Station spatiale internationale, y compris en ce qui concerne le retour prévu le 19 novembre de l'équipage."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.