Cet article date de plus de cinq ans.

LA PHOTO. Opération de guerre urbaine à Saint-Denis

A la suite des attentats de Paris, le 13 novembre 2015, toutes les forces de sécurité françaises recherchent les survivants des commandos, et le ou les organisateurs des attaques qui ont visé la salle de concert du Bataclan ainsi que des terrasses de café et de restaurant. Elles ont lancé un raid le 18 novembre 2015 contre un appartement du centre de Saint-Denis, près de Paris.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
Des tirs nourris, un centre-ville bouclé et survolé par un hélicoptère: un assaut policier d'ampleur a été lancé à Saint-Denis, aux portes de Paris, ciblant Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats qui ont fait 129 morts le 13 novembre 2015. Au cours de cette opération, sept personnes ont été interpellées et deux autres ont été tuées, dont une femme qui a déclenché son gilet explosif au début de l'assaut. Un acte sans précédent en France.  (AFP - Kenszo Tribouillard)
Militaires en intervention à Saint-Denis, près de Paris, le 18 novembre 2015. Des tirs nourris, un centre-ville bouclé et survolé par un hélicoptère: un assaut policier d'ampleur a été lancé à Saint-Denis, aux portes de Paris, ciblant Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats qui ont fait 129 morts le 13 novembre 2015. Au cours de cette opération, sept personnes ont été interpellées et deux autres ont été tuées, dont une femme qui a déclenché son gilet explosif au début de l'assaut. Un acte sans précédent en France. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.